Nos conseils pour visiter le Brésil

Nos conseils pour visiter le Brésil

visiter le Brésil
La période idéale pour visiter le Brésil est sans doute l’hiver, de juin à août (basse saison), pendant laquelle les prix sont plus corrects et les températures sont douces. Mais le Brésil peut se visiter toute l’année. Le climat est tropical au nord, donc chaud et humide ; tandis qu’au sud, les températures sont plus fraîches.

Hébergement :

Les auberges de jeunesse sont propres et sûres. Mais nous vous conseillons en priorité les « pousadas ». Ces chambres d’hôtes sont proposées dans d’anciennes demeures restaurées à un très bon rapport qualité-prix. Plus typiques, plus familiales, elles sont moins impersonnelles que l’hôtel. Certaines sont tout bonnement à tomber.

A noter : les motels désignent une hôtellerie qui n’accueille que les couples. Cela peut s’avérer assez drôle d’essayer ces chambres très kitsch (miroirs au plafond, décor d’un goût discutable et gadgets à volonté…). Si vous êtes plusieurs, mieux vaut loger dans les appart-hôtels, solution plus intéressante et moins coûteuse que l’hôtel.

Transport :

L’avion, même s’il est assez cher, est le seul moyen pour voyager à l’intérieur du pays vu ses dimensions. Une solution : l’air pass, qui peut être plus économique. Mais vous devez vous le procurer avant votre départ, le Brasilian Airpass n’est pas vendu au Brésil.
Pour les petites distances, choisissez le bus, dont le réseau est plus développé que celui du train. Confortables et relativement rapides, ils vous permettront d’entrer en contact avec les autochtones.

Nourriture :

Le plat national est la feijoada, ragoût de viande et haricots noirs. Quoiqu’il arrive, vous trouverez partout de l’arroz com feijoa (riz aux haricots). Si vous allez dans le Nordeste, vous ne manquerez pas de goûter à la « carne de sol », de la viande de boeuf salée et boucanée Profitez des « churrascarias » et « rodizios », où pour un prix fixe, vous mangerez de la viande grillée à volonté.

Une autre particularité du pays : les restaurants « ao kilo ». Vous ne payez que ce que vous mangez puisque vous vous servez au kilo.

Les Brésiliens mangent tard, pas avant 22 h.

Un petit conseil si vous mangez dehors : vérifiez la note, car les restaurateurs ont tendance à ne pas détailler la facture et à vous rajouter multiples « taxes »…

Le café, cafezinho, est une institution nationale au Brésil. En ce qui concerne les boissons alcoolisées, la cachaça est un rhum blanc agricole très puissant.

A visiter :

  • Depuis le Corcovado, vous aurez une vue imprenable de Rio de Janeiro. Vous reconnaîtrez la célèbre statue colossale de Jésus. C’est à côté que se trouve la plage de Copacabana.
  • Salvador de Bahia vaut le détour pour la beauté de son architecture coloniale. Mais c’est Olinda, ancienne capitale brésilienne, qui est l’une des cités coloniales les mieux préservées.
  • Ne manquez pas non plus les chutes d’Iguaçu, au sud du pays. Dans les environs, Itaipu est le plus grand barrage du monde.
  • Les aventuriers qui rêvent de jungle se rendront assurément dans la forêt amazonienne, peut-être à la pêche au piranha. A l’embouchure du fleuve Amazone, Belem vous enchantera. Vous y découvrirez un foisonnement d’architectures de plusieurs périodes. Visitez le Palais du Gouverneur, la cathédrale et le Fort du Castelo.
  • Le Pantanal, une réserve naturelle étonnante et peu connue, est le paradis des oiseaux. Au nord, Jericoacora est sans doute l’une des plus belles plages du Brésil. Difficile d’accès, ses paysages sauvages valent quelques efforts.

Les activités à faire :

Aller faire ses courses dans les « feiras », ces marchés populaires qui sont une véritable exposition du Brésil. Les plus authentiques se trouvent dans le Nordeste, à Sao Paulo et à Rio.
Le carnaval bien sûr, à Rio mais aussi partout ailleurs au Brésil en février.