Passer un séjour à Costa Rica

Passer un séjour à Costa Rica

séjour à Costa Rica

Climat tropical chaud et humide, plus frais en altitude. La saison des pluies s’étend de mai à novembre avec des orages surtout l’après-midi. On l’appelle aussi saison verte, car la nature bénéficie alors de pluies abondantes. Saison sèche de décembre à avril. Mars et avril sont les mois où il fait généralement le plus chaud. La température annuelle moyenne avoisine les 22°C.

Hébergement :

Le Costa Rica possède une bonne infrastructure hôtelière qui va du petit hôtel de charme au ressort international. Dans les petits hôtels économiques, vous ne trouverez souvent qu’une chambre, un lit et des salles de bains communes (env. 15 dollars pour une nuit).

Dans un hôtel confortable, une chambre double coûte au moins 25 dollars la nuit. Les amateurs d’indépendance peuvent aussi louer des petits appartements équipés dans les « aparthotel », sortes de résidences hôtelières. Sachez alors que les prises électriques sont de type américain, sur un standard 110 volts, et que vous aurez besoin d’un adaptateur pour vos appareils électriques.

Le camping est autorisé partout, sauf dans certains parcs protégés. Pourtant, les installations sont assez sommaires.

Nourriture :

Plats à base de boeuf, de poulet ou de poisson. Quelques spécialités : la « olla de carne » (soupe au boeuf et aux légumes), les « tortillas » (galettes de maïs), le « ceviche » (poisson au coriandre et à l’oignon, cuit dans le jus de citron) et l’ « arreglados » (petit pâté fourré au boeuf, fromage ou poulet).

Le petit déjeuner traditionnel compte au menu le Gallo pinto, un mélange de riz et de fèves frits et accompagnés parfois de tortilla con natilla, une petite galette de maïs que l’on trempe dans de la crème sure liquide.

N’hésitez pas à goûter aux fruits et légumes du pays (papayes, goyaves, fruits de la passion, avocats, cœurs de palmier,…) ni à boire un délicieux jus de fruits frais.

Au restaurant, pensez toujours à ajouter 10% à 13% au prix de votre repas pour le service.
Prenez des précautions quant à l’eau, partout ailleurs qu’en ville.

Authentiquement costaricain : les petits bars-restaurants appelés « sodas » ou « soditas ».

A visiter :

  • Visitez la capitale San Jose, son musée national et son théâtre national de la fin du XIXème siècle. Ce dernier accueille, aujourd’hui encore, des pièces et des opéras.
  • Visitez la réserve de Monteverde qui abrite, au nord du pays, une incroyable forêt tropicale humide. Elle est habitée par une centaine d’espèces de mammifères, du jaguar au tapir de Baird, 120 espèces d’amphibiens et de reptiles et 400 espèces d’oiseaux. Son hôte d’honneur : le quetzal, un oiseau rare que l’on observe surtout de mars à mai.
  • Contemplez 2 des volcans costaricains les plus magiques : le Poas et son impressionnant lac d’acide et l’Arénal qui est toujours en activité.

Le Costa Rica se distingue aussi par sa trentaine de parcs nationaux.

  • Nous avons aimé la forêt de Santa Elena, dans le nord-ouest du pays. Moins fréquentée que sa voisine, la réserve de Monteverde, vous pourrez apprécier son étonnante richesse grâce à un personnel passionné et disponible.
  • Les amateurs de sports nautiques (plongée ou surf) et de plages se rendront à Cahuita et Puerto Viejo.
    A Cahuita, le Information Center organise des tours dans la région, sur terre ou en mer. La meilleure période pour surfer à Puerto Viejo va de décembre à avril. Les plus chevronnés se rendront dans la zone appelée « salsa brava », les autres auront le choix entre « Playa Cocles » et « Punta Uva », deux zones moins dangereuses.
  • Au pays du café, visitez l’entreprise de torréfaction Café Britt, au pied du volcan Barva, à côté de Heredia