Trek : comment bien dessiner son parcours ?

Trek : comment bien dessiner son parcours ?

Si vous partez avec une agence de voyage, ce travail de préparation du trek en amont ne sera pas nécessaire. En revanche, si  vous partez en solo avec ou sans assistance logistique, cette phase de construction est indispensable. Il ne faudra négliger ni les temps d’effort, ni les phases de récupération et encore moins la logistique.

Bien se connaitre et se fixer des étapes réalisables

La première chose à faire est de considérer son projet de trek dans son ensemble, aussi bien vis-à-vis de vis de vos contraintes physiques, que familiales ou bien même professionnelles. Vous devez vous projeter dans chacune des étapes de votre trek au Vietnam par exemple, dans chacune de ces difficultés, envisager votre absence et votre retour : prenez la mesure de ce trek dans sa globalité.

Cette phase de projection est à faire bien en amont et pas seulement juste avant de partir. Cela permet ni de se surestimer, ni de se mésestimer au niveau des étapes. Vouloir partir longtemps pour un trek au Pérou ou ailleurs, sans prendre en considération sa condition physique et ses contraintes personnelles, est le meilleur moyen pour ne pas arriver jusqu’au bout de son projet une fois sur place. Ce qui serait dommage !  Fatigue physique et manque affectif sont les principales causes d’abandon.

Tenir compte de ces facteurs vous permettra de déterminer une durée de trek sur-mesure pour vous, mais également un parcours et une destination, qui répondront à vos envies, tout en conciliant vos contraintes. La question du budget est aussi à prendre en compte dans cette étape de réflexion.

Anticiper les besoins en logistique

Autre élément à prendre en compte pour la préparation de votre trek au Bhoutan ou ailleurs dans le monde : c’est l’évaluation de vos besoins en ressources et en logistique tout au long de votre circuit. C’est un aspect à ne surtout pas négliger là-encore, puisque cela va avoir une incidence direct sur votre vitesse de progression notamment. Peut-être vous faudra-t-il envisager ce voyage avec une assistance sur place (type porteurs par exemple)? C’est à vous de répondre à cette question en fonction de vos besoins, de vos contraintes et de vos capacités.

En plus de la nourriture, n’oubliez pas non plus de tenir compte de vos besoins en eau. Avant de partir, ciblez précisément les ressources en eau potable présentes le long de votre circuit.

En examinant au maximum votre parcours et en soignant les détails de votre voyage, vous vous éviterez un maximum de mauvaises surprises. Et cela vous évitera de devoir revoir votre projet une fois sur place !